Jésus-Christ
 
   Annoncé d'avance.

La venue de Jésus, sa mort pour nos péchés, ont été annoncés d'avance, entre autres par le prophète Esaïe:

"Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d'Emmanuel."  (Esaïe 7 v 14)

"Car un enfant nous est né , un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix."
(Esaïe 9 v 5)

"Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage, nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.

Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos péchés qu'il c'est chargé; et nous l'avons considéré comme puni, frappé de dieu, et humilié.

Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris."
(Esaïe 53 v 3 à 5)

Oui, c'est par amour pour nous, que Dieu a envoyé Jésus-Christ son fils, pour nous sauver de la perdition érernelle, salaire du péché.

La mort de Jésus sur la croix est le message d'amour de Dieu à l'humanité. 

 


Ajouter un commentaire   
   La divinité de Jésus.

Voici, des éléments qui attestent de la divinité de Jésus:

Les évangiles nous apprennent que Jésus est le Fils de Dieu. ( Matthieu 3 v 17; Luc 22 v 70.)

Sa naissance est annoncée d'avance par le prophète Esaïe . Voir  le chapitre Annoncé d'avance.
On comprend qu'il s'agit de Jésus car il est appelé Dieu puissant, Père éternel. (Esaïe 9 v 5)

Dans l'Evangile de Jean, Jésus est appelé par Thomas " Mon Seigneur et mon Dieu", et Jésus ne l'a pas contredit. ( Jean 20 v 28 et 29)

Jésus fut adoré par ses disciples, ( Luc 24 v 52 ) et il ne les a pas empêchés, il ne s'y est pas opposé.  Il n'a pas refusé l'adoration; pourtant on ne doit adorer que Dieu seul  ( Exode 20 v 1 à 5) ; donc Jésus est Dieu. 

Jésus présente les attributs de la divinité. Mais son incarnation les a limité: il a connu le fatigue , la faim...Il convient donc dans ce domaine, de faire la différence entre Jésus avant son incarnation, après son incarnation, et Jésus pendant son passage sur terre, dans un corps semblable au notre.
Pourtant "Dieu était en Christ réconciliant le monde avec lui même" ( 2 cor 5 v 19 )

L'omnipotence est un attribut divin; on le lit dans Matthieu 28 v 18: "Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: " tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre." Bien sûr Jésus homme, se conformait aux limites imposées par son humanité.

Jésus est omniprésent, attribut divin. On le lit dans Matthieu 28 v 20: " Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde." Bien sûr cela ne concernait pas la période de son ministère terrestre où il ne pouvait pas être à plusieurs endroits à la fois.Il a encore laissé une promesse a ceux et celles qui croient en lui: " là ou deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux." ( Matthieu 18 v 20).

Jésus est omniscient. C'est encore là un attribut divin. Il connaissait les pensées des scribes et des pharisiens qui étaient près de lui. ( Luc 5 v 21 et 22). Jésus savait qui parmis les disciples croyait et qui ne croyait pas.( Jean 6 v 64). Il savait ce qu'avait fait Nathanaël: "Jésus, voyant  venir à lui Nathanaël, dit de lui: Voici un istaëlite dans lequel il n'y a point de fraude. D'où me connais tu? Lui dit Nathanaël? Jésus lui répondit: Avant que Philippe t'appelât, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. Nathanaël répondit et lui dit: Rabbi, tu es le fils de Dieu, tu es le roi d'Israël;" (Jean 1 v 48).On pourrait encore parler de la femme samaritaine à qui Jésus a dit:" Tu as eu raison de dire: Je n'ai point de mari. Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari." et cette femme a reconnu la véracité de ce que disait Jésus.(Jean 4 v 17 et 18)  Dans le livre de l'Apocalypse, Jésus qui était  monté au ciel depuis bien des années, a révélé à l'apôtre Jean beaucoup de chose qui arriveront. Considérons par exemple, à travers les lettres aux sept églises,  comment il connait bien ce qui les concerne; tant localement au début de l'ère chrétienne, que dans leur représentation des périodes historiques de l'Eglise. (Apocalypse chapitre2). Mais dans le domaine de la connaissance aussi, Jésus était limité sur la terre à cause de sa nature humaine: Jésus ne sais pas exactement ou Lazare a été mis au tombeau. Plus tard, Jésus pense trouver des figues sur un figuier alors que ce n'est pas la saison ( Marc 11 v 13). De plus, le Seigneur Jésus ne connais ni le jour ni l'heure de son retour, mais le Père seul. (Matthieu 24 v 35 et 36).

Jésus est éternel:"Jésus-Christ est le même, hier, et aujourd'hui et éternellement."( Hébreux 13 v 8).  Il a dit aussi dans les révélations du livre de l'Apocalypse: "Je suis le premier et le dernier, et le vivant.J'étais mort; et voici je suis vivant aux siècles des siècles." (Apocalypse 1 v 19)

Jésus à une nature divine nous dit la Bible: "existant en forme de Dieu;" ( Philippiens 2 v 6).

Jésus -Christ est Dieu, nous le lisons aussi dans la Bible qui est la parole de Dieu: " Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit:Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: montre-nous le père? Ne crois tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi même; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les oeuvres."(Jean 14 v 8 à 10); Dans Romains 9 v 5, Jésus-Christ est appelé "Dieu béni éternellement". Dans la première épître de  Jean on lit ceci: "Nous savons aussi que le fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le véritable; et nous sommes dans le véritable, en son fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable et la vie éternelle."

Tout cela nous montre bien, sans aucun doute, la divinité de Jésus. 

 

 

 

Ajouter un commentaire   
   L'humilité de Jésus.

 Jésus, fils de Dieu, est soumis à l'autorité du Père, qui l'a envoyé sur terre pour faire sa volonté: Mourir à notre place sur la croix du calvaire.

 Jean 8 v 29 et 42 : " Celui qui m'a envoyé est avec moi, il ne m'a pas pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable."... "Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m'aimeriez, car c'est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi même, mais c'est lui qui m'a envoyé."
Philppiens 2 v 5 à 11: " Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais c'est dépouillé lui même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la  croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre, et sous la terre, et que toute langue confesse que jésus-Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père."

Jésus le dit de lui en nous invitant à nous décharger sur lui de nos fardeaux: Je suis doux et humble de coeur.

Matthieu 11 v 28 à30: " Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux et mon fardeau léger."

Oui Jésus est humble, mais tout pouvoir lui a été donné, il peut pardonner les péchés, nous soulager de nos fardeaux, guérir les malades.... Venez donc à lui sans tarder! 


1 commentaire - Ajouter un commentaire   
   Jésus fait homme.

Son incarnation.

La Bible nous en parle:

 L'ange Gabriel l'annonça à Marie : "Et voici tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de jésus. Il sera grand et sera appelé fils du très haut," devant son étonnement lui dit "Le saint -Esprit viendra sur toi, et la puissance du très haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra sera appelé fils de Dieu."

Et ce qui a été annoncé c'est accompli. 

"Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du fils unique venu du Père." Jean 1v14

 "Dieu a comdamné le pêché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre fils dans une chair semblable à celle du péché," Romains 8 v 3

Jésus Christ est  venu en chair. 1 Jean 4 v 2

En Christ habite corporellement toute la pleinitude de la divinité. Colossiens 2 v 9 

Sa nature humaine.

Jésus se nomme lui même le fils de l'homme (Luc 19 v 10) . Il est le fils de Marie, (Luc 2 v 6 et 7) et le descendant du Roi David. ( Actes 13 v 23)

Marie est ici la mère de Jésus du point de vue humain, Dieu, le Père du point de vue divin.

Jésus grandissait en stature, en sagesse, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.     ( Luc 2 v 52 )

Jésus est fils de Dieu, mais aussi fils de l'homme. A cause de cette nature humaine, sur terre il a connu des limites. Il ne connaissait pas tout, il avait besoin de manger, de se reposer. Il a été tenté, mais n'a pas succombé; il n'a pas péché. 

 


Ajouter un commentaire   
   Sa vie sur terre.

Jésus  commença son ministère à l'âge d'environ trente ans. il fut baptisé par Jean Baptiste. Dès qu'il fut sorti de l'eau, les cieux s'ouvrirent et l'Esptit de Dieu descendit comme un colombe. Et une voix se fipt entendre des cieux: celui-ci est mon fils bien aimé en qui j'ai mis toute mon affection.

Ensuite, il fut emmené par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le Diable. Jésus jeûna quarante  jours et quarante nuits, puis le Diable le tenta et Jésus résista. Ensuite les anges vinrent et le servaient.

Jésus allait, préchant: repentez vous car le royaume de Dieu est proche.

Il a Choisi ses apôtres, et les a pris avec lui. Il les a enseignés, les a formés. Il a aussi enseigné les foules.

Rempli d'amour et de compassion,il a guéri les malades, ressuscité des morts, fait des miracles, pardonné des péchés. Par son action et sa parole, les aveugles voient, les sourds entendent et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. 

Pendant trois ans, il a préché à travers le pays, puis est venu le temps où il dût mourir sur la croix pour nos péchés 

 

 

Ajouter un commentaire   
   Sa mort sur la croix.

Jésus a été crucifié, et il est mort sur la croix ; c’est une réalité historique.

Par ailleurs, le prophète Esaïe environ sept siècles avant, parle de la mort de Jésus. (Esaïe 53)

Jean Baptiste, trois ans avant la crucifixion, le présente en ses termes : « Voici l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » (Jean 1 : 29)

Et le peuple d’Israël savait que « sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. » (Hébreux 9 :22)

 Plus tard, Jésus a annoncé à ses disciples sa mort, mais aussi sa résurrection. (Mat.17: 22-23)

Quand le moment fut venu, une foule nombreuse, armée d’épées et de bâtons, c’est saisi de lui.

 Caïphe, celui qui avait donné ce conseil aux juifs « il est avantageux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que la nation entière ne périsse pas. » (Jean 11 v 49) était souverain sacrificateur cette année là. (Jean 18 : 14)

Caïphe interrogea Jésus, puis il fut livré à Ponce Pilate le gouverneur romain, qui après l’avoir entendu, l’envoya devant  Hérode. Celui-ci après s’être moqué de lui, le renvoya à Pilate.

 Jésus a subi un simulacre de jugement et fut condamné à mort. Il a été fouetté, couronné d’épines, battu, humilié, puis a été emmené pour être crucifié.

Des clous ont percé ses mains et ses pieds (Psaume 22 : 16), son sang a coulé pour nous laver de nos péchés; il a souffert pour nous.

 L’apôtre Paul l’a prêché « Christ est mort pour nos péchés » (1 Cor. 15 : 3)

Qu’en est il pour vous ?

Jésus est-il aussi votre Sauveur ?

Si ce n’est pas le cas, acceptez le dans votre coeur, dans votre vie, comme Sauveur et Seigneur et soyez sauvé.

Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur.

Voyez aussi connaîtredieu.com:
http://www.connaitredieu.com/

Ajouter un commentaire   
   Jésus est vivant!

Un certain dimanche matin, Dieu a ouvert une tombe à Jérusalem, non pas pour que Jésus puisse en sortir, mais pour que les disciples puissent y entrer et voir que Jésus en était déjà sorti… Evangile selon Matthieu chapitre 28 verset 6 :‘’ Il n’est point ici ; Il est ressuscité, comme Il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où Il était couché’’.
Normalement, la logique nous enseigne à offrir quelque chose en sacrifice en dédommagement du mal que nous aurions commis. Dans certaines cultures, ce sacrifice peut être le sacrifice d'un animal, chez d'autres, un sacrifice de bonnes œuvres et pour d'autres encore, un sacrifice de rites religieux. La différence entre le christianisme et les autres religions, c'est que le christianisme biblique enseigne que c'est Dieu qui a pourvu lui-même à son propre sacrifice. Il a envoyé son propre Fils, Jésus, afin qu'il meurt à notre place comme substitut. Il n'est nul besoin d'un autre sacrifice. Jésus est mort pour nos péchés ! C’est Dieu lui-même qui a pourvu !
La résurrection est un point absolument essentiel de l'évangile. S'il n'y a avait pas eu de résurrection, la mort de Christ ne pourrait sauver personne. Rom. 4 : 25 - "Jésus notre Seigneur, lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification."
Sans la résurrection, le salut n'aurait pas eu lieu, et sans la foi dans la résurrection, le salut ne peut être expérimenté. Rom. 10 : 9- "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c'est en croyant du cœur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut."
Vous ne pouvez pas être un chrétien selon la Bible et rejeter la résurrection corporelle de Jésus. Dieu ne nous demande pas de croire cela, tout simplement mais il nous a donné des évidences concrètes. La résurrection de Jésus Christ était annoncée dans les écritures de l’ancien testament. Des siècles avant que ces événements aient lieu, ils étaient prédits, et ils se sont produits comme c'était annoncé ! Luc 24 : 25 - "O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'il entrât dans sa gloire? Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait."
Non seulement la résurrection était annoncée depuis longtemps, MAIS elle fut attestée par des témoins oculaires : L'apôtre Pierre, les douze, plus de 500 frères à la fois. Et il est apparu même à l'apôtre Paul sur le chemin de Damas. Il y avait des évidences et pas seulement une acceptation aveugle… Des témoins oculaires l'ont touché et ont mangé avec lui… etc.
Alors, si Christ est ressuscité, c'est la preuve qu'IL EST LE SEIGNEUR !
La résurrection de Christ est prouvée par les vies transformées :
Tous ceux qui ont cru, ont reconnu leur vie de péché et se sont repentis.
Paul avait persécuté l'église de Christ et considérait qu'il était indigne d'être appelé apôtre. Celui-là même qui le rejetait avec violence, devient le plus fervent des serviteurs. Comment expliquer ce changement, si ce n'est l'apparition du Ressuscité dans sa vie ? Je crois que la plus belle des évidences, fut la transformation des disciples et aujourd'hui encore, c'est la plus belle évidence…
A la crucifixion ils étaient remplis de tristesse, le dimanche matin, ils étaient remplis d'allégresse… Ils étaient sans espérance, et 3 jours après ils adorent leur Roi ! Plus tard, ils seront même prêts à mourir plutôt que de renier celui qui est ressuscité… Il fallait que ce soit une réalité et qu’ils en soient persuadés. Qui serait prêt à mourir pour un mensonge, sachant que c'est un mensonge ???
Paul dira, "J'ai travaillé plus que tous…" D'où lui venait une telle énergie ? Si Christ n'était pas ressuscité, s’il n’était pas vivant ? Les disciples ont consacré toute leur vie à Jésus-Christ, parce qu’ils avaient dans leur cœur la conviction que leur Seigneur était vivant !!!
Nous avons besoin je crois, de reconsidérer notre position et notre consécration pour Christ et nous poser les bonnes questions :
Est-il vraiment le Seigneur de ma vie ?
Sommes-nous en relation avec le Ressuscité ?
Chers amis, recevez aujourd'hui LA PLUS GRANDE NOUVELLE DE TOUS LES TEMPS…
· Jésus est mort pour nos péchés
· Il a été enseveli
· Il est ressuscité le troisième jour
· Il est vivant !
Parce qu'il vit, nous avons une autre perspective pour l'avenir…Nous savons que c'est lui qui tient notre avenir entre ses mains. La vie vaut la peine d'être vécue !! Parce que Jésus est ressuscité…
Comme le disait l’apôtre Paul : ‘’Voilà ce que nous prêchons,’’ ! Est-ce que je pourrais ajouter en ce qui vous concerne : ‘’et c’est ce que vous avez cru ‘’ ?

 source: http://www.addtaverny.com

 Avec l'aimable autorisation du Pasteur Jean-Luc Monnin


Ajouter un commentaire   
   Il bâtit son Eglise.

Un jour Jésus dit à Pierre: " Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise." Matthieu 16 v 18.

Il s'agit ici d'une sorte de jeu de mots qui signifie: tu es Pierre et sur ce roc que je suis, je bâtirai mon Eglise. 

Ainsi dans  la première épitre de Pierre au chapître 2 et au verset 4, nous lisons: " Approchez vous de lui,  pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu;"

Le roc, la pierre vivante, c'est donc bien Jésus-Christ !

Je Bâtirai mon Eglise

Ajouter un commentaire   
   Vous avez besoin de Jésus.
Ni le progrès social, ni l’aisance matérielle ne suffisent à satisfaire toutes les aspirations de l’être humain. Cela est vrai dans le monde entier. Jésus a dit que la vie de l’homme ne consiste pas en abondance de biens :
Luc 12:15
“ Puis il leur dit: Gardez-vous avec soin de toute avarice; car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l'abondance. ”.
Ajouter un commentaire   
   Ce que l'oeuvre de la croix représente pour nous...

1. La liberté
Pilate, le gouverneur romain, voulait relâcher Jésus mais devant l'obstination de la foule rassemblée, il proposa de choisir entre Barrabas et Jésus. La préférence de la foule s'orienta pour le brigand qui était condamné pour sédition et meurtre. Quelle surprise pour lui lorsque les soldats venus ouvrir la porte de son cachot lui ont expliqué que Jésus serait crucifié à sa place. Ainsi, la mort substitutive de Jésus offre aux hommes une parfaite et totale liberté. Les Barrabas du troisième millénaire sont nombreux. Ils sont enfermés dans le cachot de la dépression et des tourments, derrière les barreaux de leur prison d'alcool ou de drogue. Ils sont captifs, prisonniers de la haine et de l'angoisse. Mais la mort de Jésus est le prix que Dieu a payé pour leur véritable liberté.

2. Le plein pardon
Arrivés au lieu appelé ''Crâne'', ils crucifièrent Jésus entre deux malfaiteurs. Les soldats se partagèrent ses vêtements en tirant au sort, mais Son seul réflexe fut cette prière :''Père, pardonne-leur cars ils ne savent ce qu'ils font''. Jésus est mort en accordant un plein pardon.
Son sang précieux accorde à chaque homme qui veut se repentir, le pardon de ses péchés.
Tous les péchés des hommes sont pardonnés dans l'œuvre de la croix : la haine, la violence et les injures, l'orgueil et la vanité d'un Pilate, le déséquilibre, la légèreté et les compromis d'un Hérode, les mensonges des faux témoins, les passions des soldats qui tirent au sort sa tunique, l'indifférence d'un Simon de Cyrène, la lâcheté et la faiblesse des disciples…Tout est pardonné !
''Si vos péchés sont rouges comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige'', dit Dieu par la bouche du prophète Esaïe. Revenez à Celui qui pardonne. Confessez-lui vos péchés, Il est fidèle et juste pour vous purifiez de toute iniquité. Oui, le sang de Jésus lave de tout péché.

3. La guérison
Juda le traître et les principaux chefs religieux vinrent se saisir de Jésus comme d'un brigand.
Pierre en voulant le défendre blessa l'oreille de Malchus, le serviteur du sacrificateur, mais Jésus toucha l'oreille de cet homme et le guérit. Jésus est venu sur la terre pour changer le cours des choses. Là où les coups appellent les coups, où les blessures appellent les blessures, Jésus vient pour guérir. Pierre lui même, en parlant des meurtrissures de Jésus montrera qu'elles sont une bénédiction pour la guérison des malades. Vous qui souffrez, demandez à Jésus aujourd'hui de toucher votre corps et il est capable de le guérir.

4. L'accès au paradis
Peu de temps avant de mourir, l'un des brigands crucifiés se repentit. Il fit à Jésus cette prière : Souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton règne ! Jésus lui répondit : Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis.
Pour cet homme condamné à mort, qui maintenant allait affronter la justice de Dieu, la mort de Jésus fut la seule voie de salut. Avant de mourir, il reçut l'assurance d'entrer dans le paradis.
Pour certains, le paradis est un pays imaginaire merveilleux, pour d'autres une idée vague et lointaine, mais peu sont ceux qui en connaissent le chemin et qui en ont l'accès. Jésus a dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Pour celui qui est venu au pied de la croix et qui s'est repenti, mourir signifie pour lui, l'entrée du paradis.

La croix est une œuvre qui est née dans le cœur de Dieu. Aucun fondateur de religion n'aurait pu l'inventer. Elle n'est pas un monument mais la puissance de Dieu pour le salut de celui qui croit. Elle garde une valeur éternelle parce que Jésus n'est pas resté cloué sur la croix. Il fut déposé dans un tombeau, mais Il n'est plus dans le tombeau, trois jours après, Il est ressuscité et Il est vivant éternellement ! Venez à Lui !

 

Source: site de l'Eglise Evangélique de Taverny; http://www.addtaverny.com

Avec l'aimable aitorisation du pasteur Jean-Luc Monnin

Ajouter un commentaire   
   JESUS est le chemin, la vérité et la vie!

La Bible dit dans Jean 14v6 « Jésus lui dit : Je suis le chemin, le vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »
Jésus affirme : « Je suis le Chemin… » Non pas un chemin quelconque parmi tous ceux qui s’offrent au choix des hommes, mais le chemin par excellence, celui qui seul conduit à la vérité et, par elle, à la vie. Jésus sait les profondes désillusions qui attendent infailliblement ceux qui s’aventurent sur les sentiers du monde. Il sait que les valeurs terrestres promettent tout et ne donnent rien. Il sait surtout qu’elles sont incapables de satisfaire cette soif de vérité et de certitude qui caractérise l’âme humaine. Alors, par amour pour cette humanité qu’il sent prête à se fourvoyer dans les voies trompeuses et mensongères du monde, il se révèle comme le guide parfait qui l’affranchira des erreurs de cette terre. Il veut nous conduire jusqu’au seuil d’un monde nouveau, supérieur et divin où tout est grandeur et noblesse parce que tout y est vérité. « Je suis, dit Jésus, la Vérité… » Mais le Seigneur va plus loin encore et déclare solennellement que quiconque marchera sur ses pas obtiendra la vie. En effet, éclairé par la vérité qui est en Christ, par le Soleil de justice, l’homme verra bientôt tomber toutes les chaînes qui font de lui l’esclave d’un monde voué à la destruction et à la mort. Il se sentira libéré des sombres menaces qui pèsent sur lui, et il possèdera la vie triomphante, la vie parfaite, sainte et éternelle que Jésus a mise en évidence par tout son Evangile. Ne vaut-il pas la peine d’écouter l’appel de Dieu et de suivre un chemin qui a pour nous de si merveilleuses promesses: Lumière, Vérité & Vie ?
Dieu a parlé, parce qu’il veut que les hommes connaissent la Vérité, et qu’ils parviennent par elle à la Vie. Il a donné Jésus pour servir de chemin. Rendons grâce à Dieu et demandons lui instamment de nous apprendre à marcher sur les pas de notre Sauveur !

Source: site de l'Eglise Evangélique de Taverny; http://www.addtaverny.com

Avec l'aimable aitorisation du pasteur Jean-Luc Monnin

Ajouter un commentaire   
   La Bonne Nouvelle.

En fait de nouveauté, de nouvelles sensationnelles, notre génération est bien servie…c’est le moins que l’on puisse dire !
Chaque semaine apporte sa ration d’informations surprenantes, effrayantes ou scandaleuses parfois.
Ces nouvelles, bien que provoquant notre étonnement, notre dégoût ou notre admiration, ne changent rien à nos problèmes. Elles passent dans notre ciel, semblables aux étoiles filantes, sans nous atteindre.
La bonne nouvelle que nous vous proposons aujourd’hui est d’une tout autre nature. Elle est à la mesure de vos problèmes, de vos besoins, de vos attentes. Elle vous concerne personnellement et vous offre la possibilité d’une merveilleuse expérience.
"Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive…" Qui ne comprend pas cette parole? Qui n’a pas ressenti cette soif intérieure? Ce besoin profond de paix, de repos, de guérison morale ou physique?
Venir et boire. Voilà ce que propose la Bonne Nouvelle. Expérimenter, goûter soi-même la réalité, la puissance, le bonheur d’une vie que le monde, malgré la diversité de ses ressources, est incapable de procurer.

La bonne nouvelle, c’est la signification du mot Evangile. Ce n’est pas un livre d’histoire, de morale ou de piété, mais le témoignage, la présentation du Sauveur que Dieu a donné au monde. Jésus-Christ est venu, comme il dit lui-même, "chercher et sauver ceux qui sont perdus". L’Evangile affirme que :"Jésus-Christ est le même, hier et aujourd’hui, et éternellement ". Ce qu’il faisait autrefois, en guérissant les malades, en libérant les captifs, en transformant des vies, il le fait encore aujourd’hui.

Il a dit : "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos".
Cette invitation est actuelle. Elle s’adresse aux hommes et aux femmes de ce siècle, qui ont tant de raisons d’être lassés, troublés, anxieux, et qui ne savent où trouver le remède à leurs maux.

Des milliers de personnes infirmes, malades incurables, ont été guéries par sa puissance, gratuitement, sans mystère, en réponse à la prière et à la foi en Son Nom. Vous qui souffrez, vous êtes parmi ceux qu’il invite à venir pour être guéris.

Jésus est celui qui apporte la solution au problème du mal sous toutes ses formes. Il peut en pardonnant vos péchés vous délivrer d’un lourd passé. Il peut, en vous affranchissant de la puissance du mal, vous donner l’espérance d’aller au ciel, et faire de vous une nouvelle créature, libre, transformée, vivant dans la paix et dans une joyeuse communion avec Dieu.

Ceci n’est qu’un aperçu de la Bonne Nouvelle. Si vous le désirez en savoir davantage, trouver la réponse à vos questions, le remède à vos maux, venez assister à nos réunions ou sinon écrivez-nous et nous serons heureux de vous aider à découvrir le merveilleux message de la Bonne Nouvelle.

Source: http://www.addtaverny.com/
Avec l'aimable autorisation du Pasteur Jean-Luc Monnin
1 commentaire - Ajouter un commentaire   
  Accueil
+
La Bible
+
La foi
+
Jésus-Christ
+
Expériences
+
Enseignement
+
Récits Bibliques
+
Personnages
+
Histoire de la Bible
+
Lu pour vous
+
Liens
+
News
+
Archives du site
+
Poésie
+
Encouragements
+
Evènements
  Contact